lundi 30 mars 2020

Au TOP CHEF qui empoisonne les oiseaux depuis une huitaine




Le soudain confinement a fait jaillir des idées cuilinaires chez certains désoeuvrés.
Qui  ont eu l'idée de cuisiner  d'improbables pâtées pour le déjeuner dont on aperçoit  depuis le début du confinemen sanitaire, jetés par marmites entières à même le trottoir, ou aux pieds des arbres, les innomables surplus de leurs préparations cantinières :
espèces de  bouillies blanchâtres de mies gelatineuses, purées de féculents  baignant dans une sauce marronnasse, dont ces apprentis tops chefs  improvisés (?)
 se délestent dans l'espace public devant notre immeuble

Autant dire que ces cochonneries abrasives,  nourrissent malheureusement depuis une huitaine,
ce que nul  ne peut ignorer en les laissant devant l'immeuble, des oiseaux affamés, pigeons et corneilles, et les EMPOISONNENT  comme le montrent les fientes dénaturées immédiates résultant de l'ingestion de ces ordures mets inadaptés si perversement offerts ..

Sauf à vouloir que nous alertions la Ligue de Protection des oiseaux pour empoisonnement délibéré, vous devriez jeter vos chefs d'oeuvre cantiniers  dans un grand sac plastique et le déposer simplement dans le bac de couleur verte de votre immeuble.

mercredi 25 mars 2020

épidémie COVid19 - état d'urgence sanitaire

Attention, l'attestation de sortie est modifiée depuis le 24 mars, ci-après sa nouvelle rédaction que vous pouvez reproduire en manuscrit sur papier libre, si vous ne disposez pas d'imprimante.

Pensez à vos voisins ou connaissances, ou clients âgés qui ne seraient pas informés de l'existence de ce document à produire à chaque sortie (sous risque d'amende en cas d'absence) ou ne dispose pas d'accès internet, ni d'imprimante  et laissez-en par exemple, un exemplaire sur la devanture, vitrine de votre magasin.


téléchargeable ici : nouvelle attestation de sortie - épidémie COV19


ou à reproduire en manuscrit, modèle ci-dessous :



sortie attestation coronavirus

decret 2020-293 du 23mars 
avec en annexe liste des commerces dont l'ouverture est autorisée

loi 2020-290 du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid19




jeudi 26 décembre 2019

ce que l'on aimerait ne plus voir en 2020

Les draps pendouillants aux fenêtres du 1er étage de l'escalier G, descendant jusque devant les fenêtres des voisins du rez-de-chaussée, visibles depuis la rue Prisse d'Avennes, face à l'école, toute la matinée et une partie de l'après midi,

 (photo 14h56 le 23 décembre 2019)

sans qu'apparemment le personnel de Paris Habitat sur place n'intervienne auprès du locataire pour faire cesser cette infraction au règlement intérieur qui dure depuis l'arrivée de ces locataires, il y a plus de deux ans...

 (photo 14h57 le 23 décembre 2019)

mercredi 25 décembre 2019

réveillon solidaire du 14e, du 31 décembre

Invitation au 13e réveillon solidaire de la St Sylvestre de l'arrondissement

ouvert à tous





   Les 6 Conseils de quartier du 14e ont le plaisir de vous inviter, pour la 13e année consécutive, à venir partager avec eux et les habitants de l’arrondissement 
un réveillon de la Saint-Sylvestre à la fois festif et solidaire. 

Les CDQ offrent pour l’occasion le plat chaud ainsi que l’animation musicale.

Les participants peuvent amener, à hauteur de leurs moyens, entrée et/ou dessert (à déposer à la Mairie annexe, 12 rue Pierre Castagnou à partir de 15h).

Rendez-vous le
 lundi 31 décembre à partir de 20h 
 à la mairie annexe (12, rue Pierre Castagnou, salle des fêtes).


Vous souhaitez participer à cet événement en tant que bénévole ? 

Vous pouvez dès à présent vous inscrire aux créneaux du lundi 30/12 à partir de 14H et du mardi 31/12 à partir de 15H sur le lien Doodle suivant :

Rappel aux bénévoles : dernier point d’organisation le 31 décembre à 19h. Avant l’ouverture des portes pour 20h


 
Parce qu’il existe de multiples façons de participer à cet événement festif et solidaire, vous pouvez rejoindre les groupes formés ci-dessous :
Distribution boissons : Gérard BARBIN : gerard.barbin@free.fr
Groupe cuisine : Rezkia BENKCHIDA-MIDOUCHE : rbenkechida@free.fr
Groupe entrées desserts : Françoise BAZIRE : francoisebazire@orange.fr
Groupe accueil : Norbert MORA : norbert_31370@yahoo.fr
Groupe vestiaire : Marie-Hélène MALLET : mhmallet@neuf.fr
Groupe décoration : Sandrine BOBAN : boband.sandrine@gmail.com
Groupe déchets : Sylvia KESBI : sylvia.kesbi@icloud.com
Groupe CIRCULIVRE : Didier ANTONELLI : didier.antonelli@paris.fr
 
Enfin, pour toute demande d’impression et distribution d’affiches et flyers, merci d’écrire à didier.antonelli@paris.fr .


 N’hésitez pas à parler de cette très belle initiative autour de vous !



                  

mardi 24 décembre 2019

indiscrétion abusive des gardiens

Le billet suivant de 2012 : https://locataires14.blogspot.com/2012/02/des-gardiens-dimmeuble-bien-trop_21.html
est malheureusement toujours d'actualité fin 2019, comme les membres de l'association le constatent personnellement, pour ce qui concerne les pratiques inchangées d'indiscrétion de notre gardienne, qui se permet toujours de commenter avec d'autres locataires qui n'ont pas à en connaitre, la situation de tel ou tel autre des locataires qui lui déplaisent, allant même jusqu'à demander à deux fonctionnaires d'administrations parisiennes, à caractère social, logées dans l'immeuble, de lui sortir les données et informations privées confidentielles figurant dans le dossier des personnes qu'elles fliquent ainsi, mutuellement, en toute illégalité. 
Evidemment, ce sera "pour faire avancer le dossier" ! dont elle n'a pas la gestion... des personnes cibles de ses pratiques abusives auxquelles la gérance et Paris Habitat dans son ensemble n'ont pas su mettre un terme depuis notre première plainte à la CNIL en 2011 et bien d'autres de locataires qui se sont retrouvés dans des situations invivables, voire dramatiques pour trois d'entre eux, à la suite de ces abus de fonction, ayant fait établir des main courante ou s'étant faits assistés soit par un syndicat,  des assistantes sociales, ou même des avocats. Paris Habitat n'a rien fait de concret pour que ses abus de fonction cessent.
L'obligation de discrétion devrait être incorporée aux statuts des gardiens et quelques unes des nombreuses formations auxquelles ils participent être au moins axées sur le respect de la vie privée des locataires et la non divulgation de leurs données personnelles.

complété le 26 décembre 2019 et maj

1)  cnil décision 2011 -037 du 22 décembre 2011 - avertissementet mise en demeure à PH
2) cnil délibération 2012-013 du 17 janvier 2012 - publicité de la  mise en demeure à PH


lundi 23 décembre 2019

à partir du 1er janvier 2020, Aides au logement, changement mode de calcul

À partir du 1er janvier 2020, les aides personnalisées au logement (APL), allocations de logement familiale (ALF) ou encore allocations de logement sociale (ALS) seront calculées sur la base des ressources des 12 derniers mois et non plus sur les revenus perçus deux ans plus tôt.

Votre aide au logement de janvier, février et mars 2020 sera donc calculée à partir des revenus touchés de décembre 2018 à novembre 2019. Les informations sur les ressources des ménages seront actualisées automatiquement tous les trimestres de façon à recalculer tous les 3 mois les droits des allocataires.
Pour les personnes dont la situation n'a pas changé depuis 2 ans , il n'y aura pas d'évolution concernant le montant de ces aides. Aucune nouvelle démarche ne sera nécessaire pour percevoir ces aides (le mode de calcul, les critères d'éligibilité et les barèmes ne changeant pas).
Enfin, le versement restera mensuel et à date fixe :
  • le 25 du mois pour les allocataires en HLM ;
  • le 5 du mois pour les autres allocataires.

source info https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13664

jeudi 24 octobre 2019

Fresque "Global truc" de Mioshe

La fresque de Mioshe en cours de réalisation pour tout le quartier, et tout le 14e, et tout Paris
Un sujet qui mériterait bien une page que nous ferons quand elle sera terminée

Au commencement,
il y eut du bleu


mais alors vraiment du bleu, pour le fond de la fresque et le ciel y était aussi


puis, le 22 octobre, apparue une silhouette


et son personnage entier,  le 23 octobre



on voit bien un truc qui gène au premier plan, c'est cet affreux panneau publicitaire autoroutier qui devait être retiré il y a quelques annnées, un voeu avait même été voté en ce sens au conseil d'arrondissement à l'époque de notre maire Pierre Castagnou. Mais Paris Habitat avait fait la sourde oreille et il avait été renouvelé tout de suite après. Et le panneau est toujours là, il fait partie du "global truc" maintenant. 
C'était une anecdote pour les locataires arrivés récemment qui ne connaissent pas l'histoire de l'immeuble, ni celle de l'arrondissement.


à suivre


voir aussi la page :  https://locataires14.blogspot.com/p/quartier.html

mercredi 23 octobre 2019

pas de chauffage collectif la nuit depuis le 9 octobre

Depuis la mise en chauffe le 9 octobre dernier, les colonnes du chauffage collectif présentent le même défaut que les années précédentes avec absence de chauffage, sauf curieusement pendant une seule heure entre 8h et 9h du matin où la colonne montante dans la pièce principale est faiblement tiède, la colonne de retour froide. Ce qui signifie qu'aucun thermostat ne régule le chauffage collectif.

Dans les salles de bains, les deux colonnes montante et de retour restent FROIDES toute la journée et toute la nuit sauf  là encore entre 8h et 9h du matin seulement, avec une vague tiédeur de la colonne montante, le retour restant froid.

Avec 10° extérieur, nous devrions avoir toutes les colonnes d'alimentation au moins tièdes toute la nuit dès que le jour tombe. Dans les salles de bain, la température descend à 17° et des locataires sont obligés, encore cette année qui de brancher un appareil de chauffage d'appoint électrique ou qui d'utiliser des couvertures chauffantes, voire les deux.

Nous rappelons que le chauffage collectif doit fonctionner - pas seulement une heure le matin - dès que la température extérieure est inférieure à 15°, ce qui est le cas toutes les nuits depuis début octobre.

Ce que nous demandions en novembre 2017, et que les chauffagistes avaient réussi à faire l'hiver dernier, reste d'actualité, à savoir :

"Nous ne comprenons pas comment, si les anciens chauffagistes maintenaient une température régulière des deux colonnes d'alimentation chauffage dans chaque pièce, après seulement deux journées de tâtonnement, ceux que nous avons actuellement ne savent plus le faire.

Nous souhaitons donc qu'un règlage sérieux soit fait, afin que le chauffage soit régulier toute la journée, sans coupure constante, que les colonnes avec des températures extérieures inférieures à 15°C restent également tièdes et surtout qu'il ne s'éteigne plus la nuit quand les températures chutent.
Ce qui compte n'est pas la température dans la chaufferie, mais un égal et réel chauffage de toutes les pièces dans tous les appartements du groupe. "

Cela ne sera jamais que la sixième année que nous faisons cette demande.