mardi 17 janvier 2017

Pas de chauffage la nuit, ça commence à bien faire !

Nous n'avons jamais été aussi mal chauffés que cet hiver.
Les locaux d'habitation devraient être chauffés en permanence, en hiver, à 19°.

Or, depuis quelques semaines, les locataires constatent que le chauffage s'éteint à partir de 1h du matin, les colonnes commençant à tièdir vers minuit par l'escalier A au pied duquel se trouve la chaufferie collective.
A 1h du matin toutes les colonnes alimentant les radiateurs sont déjà froides !  Et le chauffage ne redémarre lentement que vers 6h du matin pour être à peu près normal seulement vers 7h.

Quant à l'eau chaude, même arrêt la nuit (colonnes froides) les locataires du bout du bâtiment (esc. I) ont de l'eau vaguement tiède quand elle est déjà froide dans les autres escaliers.

La température n'est plus que de 17° dans les salles de bains à partir de 1h du matin et de 18° à peine dans les autres pièces. C'est tout à fait insuffisant

Les locataires ont le droit d'avoir des horaires de vie différents, notamment ceux qui rentrent ou partent tôt le matin. Et tous de ne pas grelotter dans leur salle de bains, ni d'avoir à chauffer de l'eau sur la gazinière pour faire leur toilette,  ou être contraints de brancher un chauffage d'appoint pour chauffer les chambres, ou d'utiliser des couvertures chauffantes, chaque fois que le chauffage s'éteint nuitamment. 

Ce qui est constant depuis la coupure totale de deux jours et demie le week end du vendredi 16 décembre après-midi, au lundi 19 décembre 14h.

Pour quelle raison le chauffage n'est-il plus manifestement relié à un thermostat extérieur en toiture ? Et pourquoi, le laisse-t-on s'éteindre quand la température extérieure est hivernale (entre 0° et -3° actuellement par exemple) ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont modérés, affichés sur le blog après vérification