dimanche 4 septembre 2016

le crime du catalpa

22 juin 2016
Les bucherons cette fois-ci sont envoyés sans les jardiniers.

Le splendide catalpa côté Père Corentin qui avait sauvé de justesse sa peau l'an passé , et abritait encore ce 22 juin des nids des oiseaux - les imbéciles qui les font abattre sans nécessité, oublient souvent que l'arbre est la maison des oiseaux et que les oiseaux sont des pollinisateurs indispensables en ces temps de disparition massive des abeilles - qu'il nourissait aussi, avait un gros défaut,
deux mêmes :
Il avait le mauvais goût de perdre ses grandes feuilles à l'automne tout au long d'une grande semaine,
et ses splendides fleurs mauves s'émiettaient, elles aussi, une fois la floraison terminée, au printemps.

Ce qui veut dire les balayer les unes et les autres au fur et à mesure de leur chute le long des box, 




Le catalpa, juste avant le crime.


 déjà bien mutilé,






n'aurait de l'aveu même du bucheron jamais dû être abattu. Il était parfaitement sain.
Mais lui, on le payait pour ça, abattre des grands arbres qu'ils gênent quelqu'un ou pas.





raide mort, éliminé le catalpa


La Mairie de Paris a l'an dernier mené une étude destinée à mesurer le degré d'humidité préservée et l'apport de fraicheur dans l'environnement des espaces verts, autour du réservoir de la Vanne et rue Lacaze.
La fraîcheur apportée par le jardin nous l'avons bien ressentie tout ce mois d'août cette année.

Et pendant ce temps-là les barbares de Paris Habitat continuent de faire ou laisser  abattre des arbres qui n'ont nul besoin de l'être dans les espaces verts "protégés" ... Protégés de quoi, de qui quand le premier analphabète venu peut les faire éliminer comme il veut l'été venu ?


Fontis côté Prisse dAvennes (2015)

On sait que chaque arbre de haute tige abattu dans les deux parties de l'espace vert , intérieure et extérieure, aggrave les fontis ou provoque la formation d'un nouveau, les racines de l'arbre abattu ne retenant plus le ciel de carrière sous lui, mais eux s'en foutent ; il n'y aura plus de corvée de balayage quand on les aura tous éliminés, année après année, en catimini.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont modérés, affichés sur le blog après vérification