jeudi 18 avril 2013

les ondes électromagnétiques artificielles PERTURBENT le sommeil

Nous le savions nous, locataires de logements sociaux, qui les subissons depuis qu'elles sont installées sur nos toits... c'est-à-dire 15 longues années, mais les zélateurs de la téléphonie sans fil finiraient par le découvrir... Comme c'est curieux !

extraits de l'information parue dans le web-magasine Bastamag
Inoffensives, les ondes électromagnétiques ? Ce n’est pas l’avis de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), qui publie, avec l’université de Picardie Jules-Verne à Amiens, une étude sur les effets biologiques de ces ondes. Exposés à des niveaux de fréquence d’ondes proches de ceux rencontrés près des antennes de téléphonie mobile, des jeunes rats ont subi divers troubles. Leur régulation thermique s’est modifiée, ils mangent plus – la sensation de satiété étant moins importante – et se reposent moins bien. Leur phase de sommeil paradoxal est fractionnée, comme si les animaux étaient en alerte permanente.

Chez les humains, ces perturbations du sommeil paradoxal peuvent entraîner des difficultés de mémorisation et des troubles de l’humeur, avancent les auteurs de l’étude. « Le plus étonnant, c’est que, à ces niveaux d’intensité qui sont très faibles, on puisse observer des effets qui sont très nets », pointe le directeur de recherche à l’Ineris, René de Sèze [1]. Cette étude va-t-elle convaincre Fleur Pellerin, notre ministre déléguée à l’Économie numérique, de revoir ses positions sur les éventuels effets des ondes magnétiques ?
(... lire la suite de l'article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont modérés, affichés sur le blog après vérification