mardi 2 octobre 2012

des médecins réclament une loi règlementant l'implantation des antennes relais et s'inquiètent de nombreuses installations sur les toits de HLM

PARIS - L'Association Santé environnement France (ASEF) réclame lundi, dans une lettre ouverte aux parlementaires, une loi réglementant l'implantation des antennes relais, et s'inquiète de nombreuses installations sur les toits de HLM.

Relevant des études scientifiques qui se contredisent sur le danger ou l'innocuité des antennes-relais, l'association dit ne pas vouloir trancher la question scientifique mais appelle à une certaine égalité face au risque.


L'ASEF qui regroupe 2500 médecins,  dans sa lettre aux députés et aux sénateurs, défend une loi sur l'implantation de ces antennes estimant qu'elle serait la démonstration que l'Etat est le véritable garant de l'égalité de ces citoyens.

Aujourd'hui, c'est l'anarchie qui règne, estime l'association, car une antenne relais ne peut être implantée que si les propriétaires d'un immeuble l'acceptent à l'unanimité, selon un arrêt daté du 7 avril 2005.
Cet arrêt ne concède donc aucun droit aux locataires et explique pourquoi les HLM voient fleurir sur leurs toits des forêts d'antennes relais, développe l'association dans sa lettre.

L'ASEF estime que, dans l'attente d'un texte législatif, trois mesures sont urgentes: l'instauration d'une autorité publique de régulation chargée de gérer l'installation des antennes, le classement de certains lieux en zone protégée (écoles), et l'adoption d'un code d'émission comme il existe un code de la route.
(...)
(source :  AFP/1er octobre 2012 16h44)

voir aussi :
à propos de l'enquête réalisé par l'ASEF en octobre 2011 sur l’impact d’antennes relais sur la santé d’habitants de cités HLM, auprès de 250 locataires de HLM  vivant à proximité de 12 antennes relai à Aix en Provence et Aubagne..
extraits :
"Pour l’heure, les premiers résultats montrent qu’environ 90% des interrogés disent souffrir d’acouphènes. Les autres signes sont des troubles neurologiques, tels que des troubles de l’humeur, des troubles du sommeil et des troubles du rythme cardiaque. (...)
Mais nous voulions donner la parole à des habitants qui n’ont pas été consultés sur la présence de ces antennes et qui sont en quelque sorte « captifs » car ils n’ont pas, pour des raisons financières, la possibilité de s’en aller. »  (...)

En France, rappelle l’association, la norme oscille entre 41 et 61 volts/mètre alors que l’ensemble de nos voisins européens a adopté des normes comprises entre 3 et 6 volts/mètre. Selon le Dr Patrice Halimi, secrétaire général de l'association, cette action relève totalement de son rôle de médecin : faire de la prévention primaire. (...)

Pour signer la lettre ouverte-petition de l'ASEF, cliquez ou recopier dans votre navigateur, l'adresse suivante :
http://www.asef-asso.fr/mon-telephone/notre-lettre-ouverte/1472-lettre-ouverte-a-tous-les-senateurs-et-deputes-de-la-republique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les commentaires sont modérés, affichés sur le blog après vérification